VENEZ PARTICIPER AU FORUM DE LA SOCIÉTÉ D’ÉTUDES ET DE RECHERCHES EN PHILOSOPHIE DE L’HISTOIRE (S.E.R.P.H.) À L’ADRESSE FACEBOOK : https://www.facebook.com/groups/SERPH/?pnref=story

POSEZ DES PROBLÉMATIQUES,
SUGGÉREZ DES DÉBATS,
RÉPONDEZ ET INTERVENEZ DANS LES DISCUSSIONS EN COURS.
C’EST GRATUIT, ET POUR AUTANT QUE VOUS VOUS INTÉRESSEZ AUX QUESTIONS DE CIVILISATIONS, DE CULTURES, DE SOCIÉTÉS, IL VOUS SERA POSSIBLE D’ÊTRE UN SPECTATEUR ENGAGÉ DANS LE MONDE EN CE PREMIER XXIe SIÈCLE.

mercredi 26 décembre 2012

Je n'avais pas à savoir ça.

Pour ceux qui auraient visionné les vidéos de Bruno Lalonde, maître libraire, sur You Tube célébrant les «5 et 6 nivôse an CCXX de la République», de pitoyables scènes d'exécution par guillotine qui insultent au génie cinématographique de Luka Rocco Magnota, je tiens à me dissocier TOTALEMENT de cette utilisation profanatrice d'un symbole démocratique et égalitaire de la République française, que je respecte. L'amateurisme pseudo-poétique avec lequel ce Rémy Couture des pauvres, un libraire erratique, s'est appliqué avec une complice consentante (à part) Je viens-tu de faire là un pléonasme, moé? Bah! Ils sont si bêtes qu'ils ne le verront pas) Hem! Hem! …à s'y prendre à trois coups de tranchoir pour parvenir à faire sauter la tête du citoyen Robespierre, fichée au bout d'un tooth pick qui tenait un fromage sur lequel avait été apposé sa figure, a, vous l'imaginez bien, dut faire tourner trois fois l'historien Albert Mathiez dans sa tombe. Voilà je tenais à prévenir mes amis français de toute mon INNOCENCE concernant cette boucherie de fromage et de radis. Si j'ai prêté la guillotine au dit triste sire, JE N'AVAIS PAS À SAVOIR ÇA, c'est à dire l'ignoble usage burlesque qu'il en ferait et qui doit maintenant faire rire toute la droite française, de son extrême droite à son extrême gauche, sinon à ressusciter ce qui reste de pourriture après le cadavre de François Furet. Voyez maintenant, comment la honte empreint mon visage, et, comme vous pouvez le constater, mon sourire n'est qu'un rictus de dépit serein. À tous mes fidèles lecteurs, une bonne année 2013 …hélas⌛

Montréal
6 nivôse an CCXX

2 commentaires:

  1. Et bien soit, messire. Nous qui avons ri sommes coupables et nos cous le sont également. Vengez-vous et tranchez-nous la tête ou ce que nous croyons être telle.

    Allez, bonne fin 2012 et que 2013 soit à la hauteur des couperets les plus aiguisés :-)

    RépondreSupprimer